Immigration and refugees

IMMIGRATION ET RÉFUGIÉ-E-S

Interculturalisme et vivre ensemble

Le Parti Vert du Québec croit que la diversité du Québec est l’une de nos plus grandes richesses et qu’elle devrait être célébrée. Pour cette raison, nous encourageons la diversité des événements culturels, le partage de traditions ainsi qu’un plus grand échange entre les diverses communautés qui composent la société québécoise.

Refugié-e-s

Nous sommes également de l’avis que le Québec et le Canada devraient accepter davantage de réfugié-e-s afin d’offrir la chance à celles et ceux qui fuient des zones de conflits, qui sont déplacés par la crise climatique, la discrimination ou la répression politique partout dans le monde.

Cette solidarité devrait s’exprimer avec des paroles mais aussi avec des actions concrètes. Il est de notre devoir (et de notre obligation internationale) de traiter tout demandeur d’asile avec respect, dignité et humanité et de faire le maximum pour leur apporter notre aide.

L’été 2017 a été marqué par l’arrivée de plusieurs demandeurs d’asile provenant des États-Unis. Nous sommes de l’avis que l’instabilité au sud de la frontière provoquée par l'élection d’un président problématique oblige le Québec à démontrer une grande solidarité envers celles et ceux qui fuient les États-Unis.

Immigration

Le Parti Vert du Québec est en faveur de l’augmentation du seuil annuel d'immigration de 20% pour atteindre environ 60 000 par année, afin de stimuler l'économie, de réunir des familles et de permettre aux immigrants de contribuer davantage à la société québécoise.

Nous sommes favorables à une reconnaissance plus rapide et plus équitable des diplômes obtenus à l'étranger afin de permettre une meilleure intégration économique et sociale des nouveaux immigrants. Celle-ci pourrait être facilitée par une mise en place de conversion de diplômes et de formations financées par l’État. Une formule de mentorat, permettant aux travailleurs étrangers d’exercer sous la supervision de travailleurs québécois pendant plusieurs années, serait aussi une solution. Toutefois, l’immigration ne devrait pas être vue comme un simple levier économique pour combler le besoin de main-d’oeuvre des entreprises; l'immigration devrait également viser la réunification familiale et ne devraient pas être sélectionnée uniquement sur la base des moyens financiers. Le gouvernement du Québec devrait poser des gestes pour encourager les immigrants à s’installer dans l’ensemble des régions. Nous encourageons des gestes de nature incitative en créant des conditions favorables. Par exemple, l’acceptation de l’immigrant-e pourrait être conditionnelle à un emploi en région pendant ses premières années.  

Green Party of Quebec