Prisons, conditions of detention and rehabilitation

PRISONS, CONDITIONS DE DÉTENTION ET RÉHABILITATION

Bien que le Parti Vert du Québec reconnaît qu’il y aura toujours des personnes qui devront vivre derrière les barreaux, nous sommes de l’avis que le Québec devrait privilégier, le plus possible, la prévention, la réhabilitation et la réinsertion sociale plutôt que l'incarcération. Voici quelques mesures que nous proposons pour le système carcéral du Québec.

Favoriser la réhabilitation et l'éducation en milieu carcéral

Le Parti Vert du Québec est de l’avis que les prisons et le système de justice devraient miser davantage sur la réhabilitation en injectant les fonds nécessaires pour le faire. La réhabilitation est la meilleure façon de lutter contre les récidives et la criminalité. Les détenus devraient avoir l’option de poursuivre des études secondaires et postsecondaires pendant leur détention. Ces formations devront tenir compte de la réalité des détenus et les besoins particuliers des incarcérés. Cela implique un suivi plus personnel et de l'accès à de l’aide supplémentaire et personnalisée. Le Parti Vert du Québec appuie également l’accès aux services d’ intervenants en psychothérapie, en travail social et en réadaptation sociale pour accompagner et améliorer les chances des détenus de contribuer à la société lors de leur remise en liberté.

Tribunaux spécialisés en santé mentale

La cour municipale de Québec a récemment mis en place un programme qui vise à accompagner les personnes ayant des problèmes de santé mentale qui sont accusés de crimes mineurs, tout en évitant l'incarcération. Ce programme, établi en 2014, permet à une équipe multidisciplinaire, composée d'un psychiatre, d'une travailleuse sociale, d'un infirmier, d'un criminologue et du procureur de la poursuite, d'établir un plan personnalisé qui vise la réhabilitation, la réinsertion sociale et l’accès à l’emploi. Si l'accusé accepte de participer au programme et démontre une détermination sincère, combinée avec un progrès visible dans les objectifs fixés par l'équipe multidisciplinaire, la personne pourrait éviter la prison. Le Parti Vert du Québec appuie cette approche compréhensive de la justice et travaillera avec les intervenants pour la mettre en place à travers le Québec.

Conditions de détention

La réhabilitation passe par des conditions de détention humaine et sécuritaire ainsi que l'accès à des programmes d'éducation, de la psychothérapie et d’autres activités qui favorisent la réintégration des détenus dans la société. À l’heure actuelle, les mesures d'austérité du gouvernement Couillard ont des impacts lourds sur les détenus au Québec. Les formations scolaires sont de moins en moins disponibles, des femmes ont été obligées d'intégrer des prisons pour hommes et des problèmes d'hygiène et de salubrité persistent dans les immeubles. Ces conditions sont inacceptables et doivent être améliorées. Les détenu-es sont des êtres humains et devraient être traités comme tels.  

Mettre fin à la pratique d’isolation

Les études démontrent que les personnes placées en isolation dans les prisons développent rapidement de l’insomnie, de la confusion, du désespoir ou des hallucinations. Cette pratique, qualifiée d’« intrinsèquement risquée et dommageable » par l’enquêteur correctionnel du Canada, est selon le rapporteur spécial des Nations unies comparable à de la torture. Celui-ci recommande d’y mettre une limite maximale de 15 jours consécutifs. Le Parti Vert du Québec abolira la pratique d’isolation de longue durée et imposera une limite maximale de 5 jours consécutifs dans le cas de détenus à risque.



Green Party of Quebec